L'abbatiale de Saint-Chef

Abbatiale de Saint-Chef

©Office du tourisme de Saint Chef / ©Benoît Gillardeau

Sur l’A43, entre Lyon et Chambéry, des panneaux touristiques indiquent l'abbatiale de Saint-Chef. Classée monument historique dès 1840, cette église fait figure de référence en matière d’art roman… Ecoutez ce reportage de Véronique VOIRON.

Paragraphes
L'abbatiale de Saint-Chef
0:00
/

Principal héritage de l'ancienne abbaye de Saint-Chef, l'édifice témoigne par ses dimensions monumentales de l'importance de ce site au Moyen-Age. Elle fut construite au XIème siècle sur les fondations d'une ancienne église. Cette abbatiale se caractérise par son style roman, hormis pour le portail qui, lui, est de style gothique. Elle fut sauvée des affres du temps grâce à Prosper Mérimée qui la classe au premier inventaire des Monuments Historiques en 1840. Dès lors, l'église a pu bénéficier d'un programme de conservation.

Abbatiale de Saint-Chef

©Office du tourisme de Saint-Chef

Vue extérieure de l'église

Dans la chapelle haute ou chapelle des anges, se cache un véritable trésor de l'art roman en France :  un  ensemble exceptionnel de fresques magnifiquement conservées.

Ces fresques de style romano-byzantin qui sont consacrées aux archanges et à des scènes de l'Apocalypse, demeurent l'un des rares témoignages d'une époque où la majorité des églises étaient entièrement décorées.

 

Chapelle haute

©Office du tourisme de Saint Chef

La chapelle haute

Les décors recouvrent l’intégralité de la pièce sur une surface de près de 100 m2. Le sol est en partie recouvert de mosaïques de couleur or et bleu.  La voûte ocre, entièrement décorée, est consacrée à la Jérusalem Céleste selon Saint-Jean.

Voûte chapelle haute

©Office du tourisme de Saint Chef / ©Benoît Gillardeau

La voûte de la chapelle haute

L’abbatiale de Saint-Chef est accessible par la sortie n°9 de l’autoroute A43. Et, pour découvrir toutes ses richesses, des visites sont organisées, renseignements auprès de l’Office de Tourisme Intercommunal des Balcons du Dauphiné.