La sécurité des agents d'autoroute sur les chantiers

Un agent autoroutier lors de la pause d'un balisage

©Photothèque APRR

Sur autoroute, il est fréquent de traverser des zones balisées où la vitesse est réduite. Pourtant, un grand nombre de conducteurs n’adaptent pas suffisamment leur allure, faisant courir un réel danger aux équipes d’intervention… Le reportage de Franck Pélissier à écouter ci-dessous : 

Paragraphes
Soundcloud

Rouler à 90 ou 110 au lieu de 130, ça peut être agaçant, mais c’est nécessaire lorsque vous abordez une zone de chantier ou d’accident.
Pierre Bellot, chef du district AREA des 3 Massifs, près de Grenoble, nous explique pourquoi :

"On ne fait pas des travaux pour embêter les clients. On est là pour améliorer la sécurité. On doit aussi entretenir le patrimoine, c'est pour cela que nous choisissons toujours les créneaux les plus favorables pour faire ces travaux. Mais on voit nos clients ne pas ralentir suffisamment aux abords des zones de chantiers alors que ce sont évidemment les zones où il faut faire le plus attention parce qu'il y a une concentration de présence humaine. C'est pour ça que nous demandons à nos clients de respecter la réglementation et de réduire leur vitesse, et d'apporter toute la vigilance nécessaire..."

Chaque année, près de 150 matériels ou véhicules d’intervention sont heurtés par des conducteurs sur les autoroutes de France. La plupart du temps en raison d’un manque d’attention des personnes au volant.

Pierre Bellot, chef du district AREA des 3 Massifs

©Franck PELISSIER - Autoroute INFO

Pierre Bellot, chef du district AREA des 3 Massifs