Les poids-lourds hors gabarit sur l'autoroute A40

L'A40 dans le département de l'Ain. Tunnels et viaduc.

Autoroute INFO

Dans le département de l'Ain, l'autoroute A40 comporte plusieurs tunnels. Il est impératif que les poids-lourds hors gabarit ne rentrent pas dans ceux-ci. Tout un dispositif est mis en place pour empêcher que cela arrive quand un de ces véhicules se présente. Explications de Mathieu Le Reste, chef de district du Haut-Bugey, dans ce reportage d'Olivier Noël.

Paragraphes
Soundcloud

Cela concerne les tunnels présents sur cette autoroute des Titans, dans le secteur compris entre la sortie 10 pour Bellegarde et la jonction avec l'A404. Mathieu Le Reste nous décrit la procédure mise en place :

"Les tunnels de l’A40 ont la particularité d’être limités en hauteur à 4,4 mètres, du fait des équipements de sécurité accrochés en voûte. Du coup, nous limitons, en amont de ces tunnels, les véhicules hors gabarit qui dépassent les 4,4 mètres. Nous les détectons grâce à des faisceaux de type laser. Nous en avons de deux sortes : ceux de détection et ceux de confirmation. Ils permettent de détecter et de valider la présence d’un véhicule hors gabarit. Nous lui proposons alors la sortie d’autoroute précédant le tunnel. Si le client respecte la signalisation lumineuse qui l’oblige à sortir en amont, il n’y a pas de suite."

En revanche, si le conducteur refuse de prendre la sortie et poursuit sur l’autoroute, une 2e étape se met en place, comme nous l’explique Mathieu Le Reste : "Il arrive au niveau de fléaux accrochés à 4,4 mètres et signalés par des panneaux blancs et rouges. Le camion ou son chargement vient les heurter, les déplace et nous détectons ainsi son intrusion. Nous fermons le tunnel grâce à des barrières pour éviter que le poids-lourd pénètre dans celui-ci." 

Mathieu Le Reste chef de district

APRR

Mathieu Le Reste, chef de district du Haut-Bugey.

L’évacuation du poids-lourd

Le poids-lourd, mais aussi toute la circulation, sont alors arrêtés derrière ces barrières. Quelle est la suite de la procédure ? Mathieu Le Reste nous détaille celle-ci : "Il nous faut l’évacuer. En lien avec nos équipes de sécurité et la gendarmerie, nous le faisons sortir de l’autoroute. Parfois nous pouvons le réinsérer dans l’autre sens de circulation". Dans ce dernier cas, des mesures sont prises pour éviter tout risque lorsque le poids-lourd reprend sa route. "Cela se fait sous une restriction de voie et réduction de vitesse pour les clients qui arrivent. Ces opérations peuvent durer de 20 minutes à une heure en fonction du camion concerné."

Une vigilance à avoir en amont

Les routiers doivent bien sûr prendre leurs précautions pour éviter ces coupures. " Ils sont responsables de leurs chargements et doivent connaître la hauteur de leur véhicule" rappelle Mathieu Le Reste. "Les chauffeurs doivent préparer leurs itinéraires et éviter les tunnels de l’A40 si leurs poids-lourds dépassent les 4,4 mètres. Il faut savoir que les forces de l’ordre se déplacent sur ces évènements. Il y a une coupure de l’autoroute A40 qui est quand même très pénalisante en termes de fluidité et de sécurité pour tout le monde. Les gendarmes établissent systématiquement une contravention et un procès-verbal à l’attention du chauffeur."